Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2014

PENSEE......

Je crois que le noeud de notre crise moderne ines6.jpgne se situe pas au niveau du conflit entre la foi et une "rationalité théorique": chacune, dans son champ de déploiement, n'est pas normative, sauf quand on en fait un usage dogmatique (1). Elles apportent des réponses multiples aux questionnements de l'homme qu'ils portent sur lui-même, sur ce qui l'entoure, ou sur le sens de La Vie...

A mon avis, la ...souffrance actuelle de l'humanité provient de la généralisation à tous les champs de la vie d'une forme de "rationalité pratique", qui voit la domination exclusive d'un paradigme économique, selon lequel l'humain devient une variable d'ajustement (2). A l'opposé de la rationalité théorique, cette rationalité économique est normative. C'est au nom de l'efficacité supposée infaillible du marché, qu'un grand nombre de vies humaines est déclaré sans valeur...

Je ne déclare guère la foi, telle que je l'ai définie, comme la seule voie pour nous sauver... C'est la foi en la valeur de l'homme à laquelle j'appellerais tout croyant ou athée, une foi qui octroie une dimension transcendante à l'homme, ainsi qu'à tout ce qui est, vivant ou inanimé, au lieu de les réduire à des valeurs marchandes, à des potentiels de gain, aboutissant à une terre profanée...

Et c'est une telle dimension qui pourrait permettre à tous, croyants ou athées, de dialoguer au sommet, de rechercher ce qu'il y a de plus humain dans l'humanité... Non pas pour effacer les différences, qui sont inhérentes à notre richesse, mais de prendre une profonde conscience que nous partageons un destin commun, que nous sommes sur un même bateau qui commence à chavirer...

(1) sachant que le dogmatisme n'est pas le propre des religieux, il est manifeste aussi dans nos milieux scientifiques...
(2) je ne peux m'empêcher d'évoquer "Le Règne de la Quantité" de René Guénon...
(D'après un mail à la liste de ma promotion de Polytechnique, X86-Février 2013)

Par Inès Safi.

Ines-Safi-768x1024.jpgNée en Tunisie, Inès Safi est diplômée de l’Ecole Polytechnique de Palaiseau et chercheuse CNRS en théorie de la matière condensée, au Laboratoire de physique des solides à Orsay, où elle étudie des système de taille nanométrique.

Reconnue sur le plan international notamment pour son expertise dans les systèmes unidimensionnels, elle s’intéresse aussi, depuis quelques années, aux significations de la mécanique quantique, ainsi qu’aux questions éthiques et environnementales posées par la science. Elle est invitée à divers colloques et débats sur le thème « science et religion ».

Elle est également auteur de nombreux poèmes et nombreuses "pensées" raffraichissants et pertinents.....

20:06 Publié dans Blog, MA FRANCE, Pensées | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inès safi, pensées | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg |  Facebook

06/12/2016

FEMME LIBRE : SOPHIE DE LA ROCHEFOUCAULD

sophie de la rochefoucauldA L'OCCASION DU 08 MARS ET DE LA JOURNEE DE LA FEMME E-MOSAIQUE DIFFUSE UNE SERIE DE PORTRAITS SUR DES "FEMMES LIBRES". Ici Sophie de la Rochefoucauld, actrice, militante des droits de l'homme et de la femme.

Comédienne citoyenne, elle n'hésite pas à s'engager à contre courant de l'idéologie dominante, pour la justice et les droits de l'homme. Cet engagement est pour elle un tout. Dans l'Humanité du 30 octobre 2003 elle indiquait

 " Depuis des années exerce ce métier, je ressens toujours la même angoisse quand je rentre sur une scène de théâtre ou sur un plateau de télévision. une seule chose à ce moment-là, c'est d'être ailleurs. A tel point que je ne souhaiterais qu'une seule chose à ce moment là, c'est d'être ailleurs. Jusqu'à ce que la journée de tournage ou la représentation s'achève et là je ne désire qu'une chose : recommencer. est toute la complexité de ce métier. L'écriture à si petite échelle que cela soit me fait exactement le même effet.

On joue pour les autres : ont écrit pour les autres. Je ne pourrai donner vie à tous ces personnages que l'on me demande d'incarner. Ils sont un mélange entre la réalité, mon imaginaire et ma personnalité."

sophie de la rochefoucauldSophie de La Rochefoucauld est une actrice française, fille du réalisateur Jean-Dominique de La Rochefoucauld et de Michelle Prodroznik, productrice, née le 11 octobre 1965. Issue d'une grande famille de France, Sophie de La Rochefoucauld n'a jamais caché ses origines. Alors que certains s'escriment à gommer toute branche «honteuse», la belle comédienne revendique son nom.

 Née dans le milieu du cinéma (son père notamment était l'ancien scénariste de Roberto Rossellini), elle débute en 1983 dans le rôle d'Anne d'Autriche dans Richelieu ou La journée des dupes, aux côtés de Patrick Raynal et de Didier Sandre. Marion Sarrault l'engage en 1987 pour le feuilleton "Le Gerfaut".

 Elle joue depuis dans de nombreux téléfilms, notamment en 2000 avec le rôle titre dans Mary Lester, en 2005 dans Les Rois maudits, puis en 2006 dans "Retrouver Sara", pour lequel elle reçoit le prix d'interprétation féminine au festival du film de Luchon. Héroïne de nombreux téléfilms et séries, on se souvient de "Mary Lester" mais aussi de "La garde-barrière et le président".

La comédienne enchaîne les tournages : "Les filles du maître de chai" avec Frédéric Deban, "Les Semailles et les moissons" avec Bernard Yerlès...Elle connaît aussi bien l'univers des sagas d'été. On l'a vue en 2000 dans "Tramontane" avec Alexandra Vandernoot et Georges Corraface... En 2001 dans "Méditerranée" avec Ingrid Chauvin, Charlotte Kady, Philippe Caroit...

En 2002 dans "Garonne" avec Laure Marsac, Jean-Claude Adelin, Bruno Wolkowitch... Femme flic sur France 2 dans la série "Groupe Flag", elle fait équipe avec Patrick Fierry et Arnaud Binard...En 2006, elle obtient le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans le téléfilm "Retrouver Sara".

 En 2007, elle joue dans Le réveillon des bonnes, série évènement de cette fin d'année sur France 3. En 2009, on la retrouve en guest dans un dans la série Plus Belle la vie. Au théâtre, on a pu la voir notamment dans les classiques Ruy Blas de Victor Hugo, La Fausse suivante et La Mère confidente de Marivaux, et également La Perruque du vieux Lénine de Jean Ristat, Saint-François d'Assise, Médée, Germinal An III aux côtés de Myriam Boyer...

A l'écoute des plus démunis, Sophie de La Rochefoucauld est impliquée dans de nombreuses associations. Elle a été également chroniqueuse dans l'émission phare de France 5 Les Maternelles et a réalisé des sujets (à Madagascar, en Afghanistan...).

sophie de la rochefoucauldSophie de La Rochefoucauld est engagée politiquement à gauche. Elle s'est impliquée dans la lutte contre la réforme du statut d'intermittent du spectacle. Elle a notamment publié plusieurs tribunes dans L'Humanité. En 2004, elle se présente sur la liste Gauche populaire et citoyenne pour les élections régionales en Île-de-France, aux côtés de Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF et de Claire Villiers, fondatrice d'AC!.

 En 2007, elle soutient la candidature de Marie-George Buffet à l'élection présidentielle en rejoignant son conseil de campagne. A l'occasion des élections européennes de juin 2009, elle fait partie des nombreux soutiens au Front de Gauche.