Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2013

CHILI : 1973 - 2013 : 40 ANS DÉJÀ ! SPECIAL ANNIVERSAIRE !

chili_allende_pinochet_18b_hr_fr.jpgAu matin du 11 septembre 1973, le palais présidentiel de la Moneda est cerné et bombardé. Le président socialiste Allende annonce à la radio :

«Qu’ils le sachent, qu’ils l’entendent, qu’ils le gravent en profondeur : je ne laisserai la Moneda qu’à la fin du mandat que m’a donné le peuple, je défendrai cette révolution chilienne et je défendrai le gouvernement car c’est le mandat que le peuple m’a confié. Il n’y a pas d’alternative. Ce n’est qu’en nous criblant de balles qu’ils pourront empêcher la volonté qui est celle de faire accomplir le programme du peuple.

Si on m’assassine, le peuple suivra sa route, suivra son chemin même si les choses seront plus difficiles et plus violentes. Et ce sera une leçon objective très claire pour la majorité de ces gens que rien n’arrête. J’avais tenu compte de cette éventualité, je ne leur offre pas la facilité. Le progrès social ne va pas disparaître parce que disparaît un de leur dirigeants. Il pourra demeurer, se prolonger. Mais on ne peux le renfermer ni le mettre à genoux.».

chili1973.jpgCe 11 septembre 1973, les troupes du général Augusto Pinochet assiègent le palais présidentiel de la Moneda, à Santiago. La junte, dirigée par les commandants des armées chiliennes, demande la démission du président Salvador Allende.

Vers 9 h 30, Allende prononce un dernier discours radiodiffusé. Quelques minutes plus tard, les troupes commencent à tirer sur le palais, puis à le bombarder. Dans l'après-midi, les 50 personnes qui se trouvaient aux côtés du président se rendent aux militaires. Poussé au désespoir, Salvador Allende se suicide.

Le coup d’état militaire, organisé avec l’aide des Etats-Unis, inaugurera une dictature avec une répression politique massive.

2 279 morts et disparus ont été recensés dont 641 morts « dans des conditions non élucidées » et 3 197 « détenus disparus ».

Près de 150 000 personnes ont été emprisonnées pour des motifs politiques.

Il y a eu des centaines de milliers d’exilés politiques.

Le réseau des blogs E-Mosaïque à l’occasion de ce triste anniversaire publiera une dizaine d’articles pendant les mois d’août et Septembre pour célébrer cet évènement marquant de la tragédie humaine.


Coup d'Etat Chili 1973 par sybelium

30/12/2011

BONNE ANNEE 2012 POUR VOUS, POUR VOTRE FAMILLE, POUR NOTRE PAYS ET POUR LA PLANETE !

groupe e-mosaïque,voeux,2012,bonne année2011 laisse la place sans trop de regret à une nouvelle année pleine d’espoir 2012. Espérons qu’après la crise, la désespérance offerte au monde par les tenants du pouvoir économique ultra libéral et égoïste ce sera « place au peuple » avec la mise en place d’une politique économique et sociale totalement différente de celle qui domine aujourd’hui la Planète.

En France les rendez-vous électoraux d’avril et de juin constitueront les premières étapes de ce processus indispensable au progrès humain, à la sauvegarde écologique de notre monde.

A ceux qui doutent Winston Churchill faisait cette remarque : « Tout le monde savait que c’était impossible à faire. Puis un jour quelqu’un est arrivé qui ne le savait pas, et il l’a fait. »

Pendant toute cette année 2012 les blogs et sites web continueront à vous accompagner pour vous informer, pour proposer, pour agir avec vous. En 2011 plus de 600 000 d’entre vous nous ont rendu visite, souvent régulièrement . Pour 2012 votre fidélité sera un encouragement et nous permettrons pleinement de traduire ainsi ce conseil d’Hannah Arendt : « Les mots justes trouvés au bon moment sont de l’action ».

26/02/2011

FEMME LIBRE : SOPHIE DE LA ROCHEFOUCAULD

sophie de la rochefoucauldComédienne citoyenne, elle n'hésite pas à s'engager à contre courant de l'idéologie dominante, pour la justice et les droits de l'homme.

Cet engagement est pour elle un tout. Dans l'Humanité du 30 octobre 2003 elle indiquait " Depuis des années que j'exerce ce métier, je ressens toujours la même angoisse quand je rentre sur une scène de théâtre ou sur un plateau de télévision.

À tel point que je ne souhaiterais qu'une seule chose à ce moment-là, c'est d'être ailleurs. Jusqu'à ce que la journée de tournage ou la représentation s'achève et là je ne désire qu'une chose : recommencer.

Oui, cela peut paraître paradoxal mais c'est toute la complexité de ce métier. L'écriture à si petite échelle que cela soit me fait exactement le même effet.

On joue pour les autres : on écrit pour les autres. Ce sont deux métiers en relation totale avec le monde extérieur.

Si je ne me nourris pas de ce qui se passe autour de moi, si je ne deviens pas une éponge, absorbant le maximum d'informations, je ne pourrai donner vie à tous ces personnages que l'on me demande d'incarner. Ils sont un mélange entre la réalité, mon imaginaire et ma personnalité."

sophie de la rochefoucauldSophie de La Rochefoucauld est une actrice française, fille du réalisateur Jean-Dominique de La Rochefoucauld et de Michelle Prodroznik, productrice, née le 11 octobre 1965.

Issue d'une grande famille de France, Sophie de La Rochefoucauld n'a jamais caché ses origines. Alors que certains s'escriment à gommer toute branche «honteuse», la belle comédienne revendique son nom.

Née dans le milieu du cinéma (son père notamment était l'ancien scénariste de Roberto Rossellini), elle débute en 1983 dans le rôle d'Anne d'Autriche dans Richelieu ou La journée des dupes, aux côtés de Patrick Raynal et de Didier Sandre. Marion Sarrault l'engage en 1987 pour le feuilleton "Le Gerfaut". Elle joue depuis dans de nombreux téléfilms, notamment en 2000 avec le rôle titre dans Mary Lester, en 2005 dans Les Rois maudits, puis en 2006 dans "Retrouver Sara", pour lequel elle reçoit le prix d'interprétation féminine au festival du film de Luchon.

Héroïne de nombreux téléfilms et séries, on se souvient de "Mary Lester" mais aussi de "La garde-barrière et le président". La comédienne enchaîne les tournages : "Les filles du maître de chai" avec Frédéric Deban, "Les Semailles et les moissons" avec Bernard Yerlès...

Elle connaît aussi bien l'univers des sagas d'été. On l'a vue en 2000 dans "Tramontane" avec Alexandra Vandernoot et Georges Corraface... En 2001 dans "Méditerranée" avec Ingrid Chauvin, Charlotte Kady, Philippe Caroit... En 2002 dans "Garonne" avec Laure Marsac, Jean-Claude Adelin, Bruno Wolkowitch... Femme flic sur France 2 dans la série "Groupe Flag", elle fait équipe avec Patrick Fierry et Arnaud Binard...

En 2006, elle obtient le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans le téléfilm "Retrouver Sara".

En 2007, elle joue dans Le réveillon des bonnes, série évènement de cette fin d'année sur France 3. En 2009, on la retrouve en guest dans un dans la série Plus Belle la vie.

Au théâtre, on a pu la voir notamment dans les classiques Ruy Blas de Victor Hugo, La Fausse suivante et La Mère confidente de Marivaux, et également La Perruque du vieux Lénine de Jean Ristat, Saint-François d'Assise, Médée, Germinal An III aux côtés de Myriam Boyer...

A l'écoute des plus démunis, Sophie de La Rochefoucauld est impliquée dans de nombreuses associations. Elle a été également chroniqueuse dans l'émission phare de France 5 Les Maternelles et a réalisé des sujets (à Madagascar, en Afghanistan...).

sophie de la rochefoucauldSophie de La Rochefoucauld est engagée politiquement à gauche. Elle s'est impliquée dans la lutte contre la réforme du statut d'intermittent du spectacle.

Elle a notamment publié plusieurs tribunes dans L'Humanité

En 2004, elle se présente sur la liste Gauche populaire et citoyenne pour les élections régionales en Île-de-France, aux côtés de Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF et de Claire Villiers, fondatrice d'AC!.

En 2007, elle soutient la candidature de Marie-George Buffet à l'élection présidentielle en rejoignant son conseil de campagne.

A l'occasion des élections européennes de juin 2009, elle fait partie des nombreux soutiens au Front de Gauche.



Sophie de la Rochefoucauld parle de La Douceur du velours
envoyé par Egalite-infos. - Découvrez plus de vidéos créatives.

17/09/2010

INSOLITE / L'APPEL DES MONTAGNES

Contre Sarkozy, l'appel citoyen des sommets

Pyrenees2.jpgLa semaine dernière, sur une dizaine des plus hautes montagnes du pays, des alpinistes citoyens 
ont affiché leur colère face aux politiques contraires aux valeurs essentielles de la République. Retour sur une manifestation inédite.

Là-haut, l’air est plus pur. Sous les nuages, la France de tout en bas, celle des terrains évacués et des chasses privées, celle des retraites sabrées et du bouclier fiscal, celle d’une Révolution effacée et d’un Ancien Régime restauré, un pays où, méthodiquement, le pouvoir en place aujourd’hui, Sarkozy et consorts, arase les libertés, écrête l’égalité et ratiboise les fraternités. Le week-end dernier, des dizaines d’alpinistes, professionnels de la montagne ou amateurs, femmes et hommes, jeunes ou vieux, ont escaladé plusieurs montagnes emblématiques des Alpes et des Pyrénées pour contester au sommet des politiques du gouvernement contraires aux valeurs essentielles de la République. Du Mont-Blanc (4 810 mètres) au pic du Midi d’Ossau (2 885 mètres) en passant par la Meije (3 983 mètres), la dent Parrachée (3 697 mètres), le Grépon (3 482 mètres), l’aiguille de la République (3 305 mètres), bien sûr, et d’autres cols encore, les participants à ces « ascensions républicaines » ont voulu souffler au pays, depuis ses cimes, la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » pour dissiper les vents mauvais.}}}

18:48 Publié dans BLOG E-MOSAIQUE, Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, montagne | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg |  Facebook