Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2010

ACTUALITE

Martial Mbandjock, reçu à l’Élysée, recalé en boîte

Martial-Mbandjock.jpgSamedi dernier, relate le Canard enchaîné, Martial Mbandjock, tout frais triple médaillé aux championnats d’Europe d’athlétisme, se présente avec des amis à la porte d’une discothèque courue de la banlieue lilloise, La Fabrik.

Ses pointes et son maillot bleu sont restés aux vestiaires, Mbandjock est habillé chic et a réservé une table. Peine perdue, poursuit l’hebdomadaire, ce soir-là, comme le chante Zebda, «ça ne va pas être possible».

Le patron de la discothèque réfute tout racisme à l’entrée. Officiellement, quand la boîte est pleine, seuls les habitués rentrent. Le même ajoute que Mbandjock aurait dû glisser à l’oreille du physionomiste qui il était, «et on l’aurait laissé entrer». Pas le genre de l’athlète français, né à Roubaix, qui a préféré rebrousser chemin.

 Trois jours plus tôt, Martial Mbandjock était reçu à déjeuner à l’Élysée et défilait sur les Champs. On y célébrait alors «l’amour du drapeau» (Roselyne Bachelot), et à l’UMP les valeurs de «générosité» et d’« enthousiasme » des Bleus. Du podium aux portes qui claquent, ça va vite. Même pour un sprinter.

Lionel Venturini, l'Humanité

18:55 Publié dans BLOG E-MOSAIQUE, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, martial mbandjock | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg |  Facebook